billetterie en ligne

Illusions perdues

théâtre | 15 déc

À Tire-d'aile | Pauline Bayle

Dans un pari(s) un peu fou, Pauline Bayle revisite à sa manière un classique de la littérature signé Honoré de Balzac. Comme pour nous dire que chaque génération a ses illusions perdues. 

Balzac le qualifiait lui-même de « volume monstre ». Mais cela n’effraie en rien Pauline Bayle, habituée à adapter des œuvres littéraires colossales et majeures. Après Iliade/Odyssée, Illusions perdues vient donc poursuivre l’œuvre théâtrale ambitieuse de cette jeune metteuse en scène qui n’a décidément pas froid aux yeux. 

 Cette France, qui relie celle de 1820 à la nôtre, Pauline Bayle et ses comédiens l’abordent d’une manière simple, directe, frontale. Pour raconter cette ascension et chute d’un homme en un seul et même mouvement. 

Illusions perdues met en prise des individus face à leurs désirs les plus profonds dans la jungle d’un Paris très proche du nôtre. Les destins se font et se défont au cœur de la ville, un territoire où les chimères enivrent les êtres sans pour autant les consoler de leur solitude. 

 

 

 

« Pauline Bayle réussit un spectacle d’une force, d’une beauté, d’une tenue et d’une qualité dramaturgique exceptionnelles. Voilà une pièce qui mériterait des spectateurs très nombreux tant elle réussit à lier une insolente audace artistique à une accessibilité totale. » 

Catherine ROBERT, La Terrasse, 3 février 2020 

  

« Chaque génération a ses Illusions perdues. Le Théâtre de la Bastille présente celles de trentenaires qui n’ont pas froid aux yeux : ils se jettent dans le roman d’Honoré de Balzac comme on se jette sur un ring, avec la volonté d’en découdre, d’expérimenter et de comprendre ce qu’il en est de l’ambition dans une France tiraillée entre la province et Paris, aimantée par l’argent et la réussite. » 

Brigitte SALINO, Le Monde, 11 mars 2020 

  

« Pauline Bayle n’a décidément peur de rien. Après avoir brillamment adapté pour la scène Iliade et Odyssée d’Homère en trois heures chrono, voilà qu’elle s’attaque [...] à la Comédie humaine de Balzac… en 2h30. […] Son texte a l’allure d’un précipité limpide : les dialogues claquent, l’action s’emballe, toujours fluide. Le Paris intellectuel et « arty » d’hier résonne avec celui d’aujourd’hui. La satire sociale est d’une savoureuse acuité. » 

Philippe CHEVILLEY, Les Echos.fr, 13 mars 2020 

Distribution

Adaptation Pauline Bayle, d’après Honoré de Balzac  

Mise en scène Pauline Bayle  

Distribution Charlotte Van Bervesselès, Hélène Chevallier, Guillaume Compiano, Alex Fondja, Jenna Thiam et la participation de Viktoria Kozlova ou Pauline Bayle  

Assistanat à la mise en scène Isabelle Antoine  

Scénographie Pauline Bayle, Fanny Laplane  

Lumières Pascal Noël  

Costumes Pétronille Salomé  

Musique Julien Lemonnier  

Régie générale / lumière Jérôme Delporte, David Olszewski  

Régie plateau Ingrid Chevalier, Lucas Frankias, Juergen Hirsch  

Administration / Diffusion Margaux Naudet  

Administration de tournée Audrey Gendre  

Agence de presse Plan Bey 

Production

PRODUCTION : Compagnie À Tire-d’aile 

COPRODUCTION : Scène nationale d’Albi ; TANDEM Scène nationale ; Espace 1789, scène conventionnée Saint-Ouen ; MC2 : Grenoble ; Théâtre de la Bastille ; La Coursive Scène Nationale La Rochelle ; Théâtre La passerelle - Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud ; Châteauvallon scène nationale ; Théâtre de Chartres 

SOUTIENS : Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France ; Région Île-de-France ; Département de la Seine-Saint-Denis, ; ADAMI ; CENTQUATRE-PARIS ; Théâtre le Rayon Vert, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Territoire 
REMERCIEMENTS : Clément Camar-Mercier, Géraldine Chaillou, Viktoria Kozlova, Loïc Renard, Victor Rodenbach, Victor Roussel, Julius Tessarech